MME Raphaele Parizot

Enseignant / Enseignant-chercheur

Fonction

Professeur, Codirectrice du Master 2 Droit pénal et sciences criminelles, Directrice adjointe du DU Organisations et Juridictions pénales internationales, Coresponsable du double diplôme Nanterre-Bologne
Coordonnées
Université Paris Nanterre UFR de Droit 200 avenue de la République 92001 Nanterre
Mail
raphaele.parizot@u-paris10.fr
Structure(s)
UFR de Droit et Science Politique (DSP)

Discipline(s)

Droit privé

Disciplines enseignées

Droit pénal général, procédure pénale, droit pénal européen, droit de l'exécution des peines, droit pénal international.

Curriculum Vitae


Formation  et carrière universitaires

 

ØProfesseur à l’Université Paris Nanterre (depuis le 1erseptembre 2015).

ØProfesseur à l’Université de Poitiers (2011-2015).

ØAgrégée des Facultés de droit (concours 2010-2011).

ØMaître de conférences à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne (2007-2011).

ØDocteur en droit : thèse en cotutelle des Universités de Paris 1 Panthéon-Sorbonne et  Ferrare (dir. Geneviève Giudicelli-Delageet Alessandro Bernardi) sur La responsabilité pénale à l’épreuve de la criminalité organisée. Le cas symptomatique de l’association de malfaiteurs et du blanchiment en France et en Italie, soutenue à Paris le 12 décembre 2006 (mention très honorable avec les félicitations du jury). 

 

Responsabilités scientifiques

 

ØVice-présidente de l’Association de recherches pénales européennes (ARPE).

ØSecrétaire générale des Archives de politique criminelle.

ØAutres responsabilités éditoriales :

o  Codirectrice scientifique de la collection « Giustizia penale europea », éditions CEDAM (Italie).

o  Membre du comité éditorial de la collection « Scienze penalistiche e criminologia », Maggioli editore (Italie).

o  Membre du comité scientifique du site internet italien dédié au droit pénal disCrimen (www.discrimen.it). 

 

Travaux (sélection)

 

Thèse de doctorat

La responsabilité pénale à l’épreuve de la criminalité organisée. Le cas symptomatique de l’association de malfaiteurs et du blanchiment en France et en Italie, Paris, 2010, L.G.D.J, Bibliothèque de sciences criminelles, tome 48, 441 p., préfaces Alessandro Bernardi et Geneviève Giudicelli-Delage.


Direction d’ouvrages collectifs

*Les transformations de la preuve pénale (avec Pascal Beauvais), Paris, Lextenso, 2018 (à paraître), publication des actes du colloque organisé à l’Université Paris Nanterre et à la chambre criminelle de la Cour de cassation les 9 et 10 novembre 2017.

*Les droits fondamentaux à l’épreuve de la prison (avec Antonio Cavaliere, Uwe Hellmann et Alberto Lucarelli), Wolters Kluwer – CEDAM, 2018.

*General Principles for a common criminal law framework in the EU. A guide for legal practitionners (avec Valsamis Mitsilegas et Rosaria Sicurella), Giuffrè, 2017.


Articles

* « Organisation criminelle versus association de malfaiteurs et associazione per delinquere : quel socle à la lutte contre la criminalité organisée en France et en Italie ? », Revue de science criminelle et de droit pénal comparé, 2017, p. 1-11.

* « Le droit pénal français doit-il prendre en considération les particularités culturelles ? », Archives de politique criminelle, 2014, p. 9-22.


Participations à des ouvrages collectifs

* « Utilité et méthode du droit pénal comparé », in Humanisme et Justice. Mélanges en l’honneur de Geneviève Giudicelli-DelageParis, Dalloz, 2016, p. 795-808.

* « Pour un véritable principe de nécessité des incriminations », in Politique(s) criminelle(s). Mélanges en l’honneur de Christine Lazerges,Paris, Dalloz, 2014, p. 245-257.

Participations à des colloques/ Conférences publiées

En France

* « Les spécificités procédurales pour juger les crimes contre l’humanité en France », Colloque sur  Juger les crimes contre l’humanité : les leçons de l’histoire (colloque à l’occasion des 30 ans du procès Klaus Barbie), Université de Grenoble, 23-24 novembre 2017, à paraître.

* « Droit d’exception, état d’urgence et infractions terroristes : le charivari pénal », Colloque sur Le droit politique d’exception, pratique nationale et sources internationalesAutour de l’état d’urgence français, Université Paris Sud, 8-9 décembre 2016, à paraître.

* « La distinction entre police administrative et police judiciaire est-elle dépassée ? », Colloque sur Le Code de sécurité intérieure, trois ans après : artisan d’un nouvel ordre ou semeur de désordre ?, INHESJ et Université Paris Nanterre, Paris, Ecole militaire, 22 janvier 2016, dir. Marc Touillier,Paris, Dalloz, Coll. Les sens du droit, 2017, p. 133-145.

* « Le blasphème est-il pénalement qualifiable ? », Colloque Le blasphème dans une société démocratique, Université de Poitiers, 27 mars 2015, dir. Céline Lageot et Fabien Marchadier, Paris, Dalloz, Coll. Thèmes et commentaires, 2016, p. 107-116.

A l’étranger

* « Is there a French Habeas Corpus? Thinking about the control of the deprivation of liberty before the criminal trial by an independent judicial authority », Colloque sur « Challenges to Judicial Independence in Times of Crisis », The British Academy, London, 8-9 mars 2018, à paraître.

* « La prescrizione penale nell’esperienza penalistica francese », Colloque Il tempo della giustizia penale. La prescrizione tra storia, comparazione, prospettive di riforma, Faculté de droit de Trento, 21-22 octobre 2016, dir. Sergio Vinciguerra et GabrieleFornasariDiritto penale XXI secolo, 1/2017,  p. 85-95.

* « The future European Public Prosecutor Office: what role for the CJEU? », Colloque The competence of the Court of Justice of the EU in the Area of Freedom, Security and Justice, Présidence italienne du Conseil de l’Union européenne, Rome, 13-14 novembre 2014, dir. Paola Severino, Francesco Viganòet Antonio GulloNew Journal of European Criminal Law, vol. 6, 2015/04, p. 538-545.

Corps

Professeur

Mis à jour le 10 octobre 2018